L’éco-pâturage nous rend chèvre

Débroussailler autrement

Les chèvres, ou de temps en temps les moutons, font désormais partie de notre paysage urbain pour être aujourd’hui appréciés comme les plus efficaces auxiliaires des agents du Service espaces verts quand il s’agit de débroussailler certaines parcelles peu accessibles.

Ainsi leurs discrets bêlements nous surprennent-ils parfois dès l’aurore, ici à brouter le toit de l’ancienne poudrière, là à défricher l’un ou l’autre vestiges de la forteresse. Un pâturage aussi tranquille qu’écologique qui se confirme être la meilleure alternative à une solution mécanique, et plus encore chimique.

Ces chèvres et moutons ont une autre vertu, celle de ralentir le pas de petits et grands, de ralentir le temps au profit d’un peu de rêvasserie buissonnière ! 


Ne pas nourrir les chèvres
L’éco-pâturage nécessite quelques précautions. Il faut notamment s’assurer que la parcelle confiée aux caprins suffit à bien alimenter le troupeau et qu’elle ne contient pas de plantes toxiques. Cela étant, les animaux n’ont besoin d’aucun autre apport. Les nourrir peut même nuire gravement à leur santé !


Les chèvres de l'éco-pâturage

Vivre à Huningue
Faire étape à Huningue
S'installer à Huningue
S'informer à Huningue

J'accepte explicitement l'utilisation de mes coordonnées pour si nécessaire me recontacter à propos de ma demande exprimée à travers ce formulaire. Les données seront stockées le temps de leur traitement.
Code de sécurité*
Recopiez le code de sécurité

(*) Champs obligatoires

J'accepte explicitement l'utilisation de mes coordonnées pour si nécessaire me recontacter à propos de ma demande exprimée à travers ce formulaire. Les données seront stockées le temps de leur traitement.
Code de sécurité*
Recopiez le code de sécurité

(*) Champs obligatoires